Catégories
Brésil Chroniques Vidéo

Brésil : la Covid-19 sonne le glas de la « démocratie raciale »

Laurent Vidal est professeur des universités en histoire à l’université de La Rochelle, directeur-adjoint du Centre de Recherche en Histoire Internationale et Atlantique (commun aux universités de Nantes et de La Rochelle).

La pandémie qui frappe actuellement le Brésil a fait éclater au grand jour la violence ordinaire de la police et le mépris des élites pour les populations noires (« aquela negada ! »), nous invite à repenser bien de nos certitudes. Citons-en une seule : l’idéal de métissage et de démocratie raciale. C’est le mythe de l’harmonie socio-raciale et de la cordialité brésilienne en quelque sorte qui vient d’exploser brutalement à la face du monde. Et le diagnostic est terrible pour quelqu’un qui a été fasciné par la générosité d’une lecture métisse de la société brésilienne…

Laurent Vidal est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble, titulaire d’un doctorat et d’une HDR en histoire (IHEAL – Paris III ; EHESS). Il est professeur des universités en histoire à l’université de La Rochelle (depuis 2007). Il est également directeur-adjoint du Centre de Recherche en Histoire Internationale et Atlantique (commun aux universités de Nantes et de La Rochelle). Il a été professeur invité de l’université fédérale de Goiás (Brésil – 2000), de l’université fédérale de Rio de Janeiro (2008, 2017), de l’Université d’Etat de São Paulo (2011), et de l’Université Fédérale du Rio Grande do Norte (2018). Il est membre correspondant étranger de l’Institut Historique et Géographique Brésilien (depuis 2013). Ses travaux portent sur l’histoire du Brésil (naissances des villes dans le contexte atlantique, relations ville-pouvoir, migrations France-Brésil), et l’histoire des sociétés atlantiques américaines (circulations culturelles, déplacements et rythmes : attente, lenteur). Il a publié, entre autres : Les Hommes lents. Résister à la modernité (XVe-XXe siècle), Paris, Flammarion, 2020 (en cours de traduction au Brésil) ; Ils ont rêvé d’un autre monde. 1841 : 500 Français partent au Brésil fonder un nouvel Eden, Paris, Flammarion, 2014 (traduit au Brésil) ; Les larmes de Rio : le dernier jour d’une capitale, Paris, Aubier “Collection Historique”, 2009 (traduit au Brésil) ; La ville qui traversa l’Atlantique. Mazagão, du Maroc à l’Amazonie (1769 – 1783), Paris, Aubier “Collection Historique”, 2005 (traduit en 6 langues, prix « La ville à lire », publié en « Champs Flammarion », n°770, 2008) ; De Nova Lisboa à Brasília, l’invention d’une capitale (XIXe – XXe siècles), Paris, éd. de l’IHEAL, 2002 (traduit au Brésil).