COVIDAM: le colloque

Par Marion Magnan, sociologue, responsable administrative de l'Institut des Amériques.

Par François-Michel Le Tourneau, géographe, directeur de recherche CNRS à l’UMI iGLOBES.

Après une année à suivre la pandémie dans les Amériques, l’équipe de COVIDAM est heureuse de vous annoncer la tenue du colloque « Un an de Covid-19 dans les Amériques » les 27 et 28 avril prochains, de 14h à 19h30 (voir le programme ci-dessous). Ce colloque sera tenu en mode virtuel (inscriptions ici) et il sera retransmis en direct sur Facebook (lien).

27 & 28 avril 2021

La COVID-19, un révélateur des Amériques

Si les dates exactes de son apparition sur le continent américain sont encore sujettes à caution et si le parcours suivi entre les premières infections et l’apparition d’une situation épidémique a varié entre les pays, la Covid-19 a indubitablement dominé la vie politique, économique, culturelle et sociale des Amériques depuis un an. Enfermés dans le déni, poursuivant des politiques précoces et agressives de confinement ou encore en train de mettre en place des campagnes de vaccination d’ampleur encore inconnue, tous les États y ont fait face, et, malgré les espoirs de sortie de crise liés à l’immunisation progressive, le bilan continue de s’alourdir avec la troisième (et dernière ?) vague qui s’est installée depuis le début de l’année 2021.

On ne peut réduire l’impact du virus SARS-CoV-2 à ses effets directs sur les structures sanitaires ou sur l’accroissement de la mortalité. Dans la mobilisation (ou non) face à la pandémie, dans la diversité de ses impacts sur les différents groupes sociaux ou ethniques, dans la mise à l’épreuve des gouvernements et des institutions, la pandémie a révélé des structures profondes et des réflexes propres à chaque pays, qui pouvaient paraître parfois gommés dans le contexte de mondialisation économique qui a prévalu depuis une quinzaine d’années.

La pandémie de COVID-19 incite donc à réinterpréter les Amériques pour voir quelles lignes de fracture demeurent actives et quelles nouvelles dynamiques apparaissent.

Cinq sessions pour explorer les effets de la pandémie sur les sociétés américaines

Les cinq sessions qui composent le colloque feront le tour de nombreuses thématiques, des impacts économiques à la comparaison avec d’autres régions du monde en passant par les effets sur les systèmes de santé ou sur les minorités ethniques ou culturelles.

Les analyses présentées, forcément exploratoires puisque la pandémie est un objet récent, sont toutes basées sur une connaissance fine des sociétés américaines accumulée au sein des structures françaises de recherche dédiées aux Amériques. Elles montreront combien les périodes de crise se présentent comme des ruptures dans la continuité: elles font jouer des lignes de fracture préexistantes mais apportent aussi des éléments nouveaux qui vont redéfinir pour longtemps les structures économiques, sociales ou culturelles.

La dernière session engagera un dialogue avec les autres GIS spécialisés sur des aires culturelles (GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, GIS Etudes africaines, GIS Réseau Asie) pour comparer la situation des Amériques avec celle d’autres régions du monde.

Un an de travail collaboratif

Le blog COVIDAM a été une aventure collective démarrée durant le confinement de 2020 en France. Il n’a été possible que grâce à l’implication de nombreuses personnes et la tenue du colloque est l’occasion de remercier toutes ces participations: l’équipe de l’IdA, au premier rang de la quelle Marion Magnan, Guillermo Vargas, Loup Renaudineau et Louis Augendre, qui ont géré les relations avec les auteurs, la plateforme web et la communication; Ruth Gosset pour les traductions et la maintenance de la version en anglais; l’ensemble des auteurs qui ont contribué avec leurs billets au succès de notre blog.

Le colloque en lui-même a compté avec l’aide et le soutien de Capucine Boidin Caravias, Claudia Damasceno Fonseca, Hervé Théry et Laurent Carroué, membres du comité scientifique. Nous souhaitons également remercier les institutions qui ont supporté le blog et le colloque : l’Institut des Amériques, l’IRL iGLOBES (CNRS/Université d’Arizona), l’IHEAL/CREDA, l’Université Sorbonne Nouvelle et l’UMR Mondes américains.

Notre colloque sera également l’occasion de nous souvenir de notre collègue Neli Aparecida de Mello-Thery, membre du conseil scientifique, qui nous a brutalement quittés au début du mois d’avril.

Programme détaillé

Conférence plénière

Frédéric Keck (CNRS-LAS), La crise du SRAS nous avait-elle préparé à la pandémie de Covid-19?

Les 5 tables rondes du Colloque

  • Gestion politique et économique de la crise, mobilisations sociales
  • Mobilités et espaces publics en temps de pandémie
  • Système de santé et contagions
  • Populations amérindiennes, histoire et pandémie
  • Les Amériques en perspective: dialogue avec les autres GIS études aréales.